[LES AFFRANCHIS]- 2011

ECHIROLLES (38). Ils se sentaient depuis longtemps abandonnés. Alors la rénovation urbaine vient comme un signe de reconnaissance, une issue à l'image de terminus en forme de faits divers. Le quartier Village 2 a été bâti dans les années 60. Comme dans beaucoup de quartiers, le village 2 retient les familles populaires depuis 2 ou 3 générations, à la fois parce que les loyers sont accessibles et les appartements grands, mais aussi parce qu'il y a un sentiment profond d’appartenance : les habitants n'y habitent pas seulement ; ils en sont habités. Entre 2007 et 2012, 210 familles sont parties vivre ailleurs.
Une trentaine de familles ont acceptés d’être photographiés chez elles, dans leurs espaces personnels.
Cette série d’images s’inscrit dans le projet A/FRANCHIR (2009 - 2012) : Comment s’affranchir des images préexistantes des quartiers populaires et rendre acteurs les habitants eux-mêmes de leur propre représentation ?
Les Affranchis est un double mouvement : c’est une ouverture sur les intérieurs, une opportunité pour les habitants à travers la diffusion de ces images, de s’affranchir du regard de l’opinion publique, mais aussi de leurs propres voisins, en se donnant à voir dans leurs espaces personnels. Être vu. S’exposer.
Dans le même temps, c’est le constat d'une cessité passive, à la fois des habitants qui ferment les yeux sur ceux qui regardent les images et sur leur propre réalité, et des spectateurs eux-mêmes : conduits jusqu’au seuil de l’image photographique et des paupières closes, le regard peut poursuivre la construction de ses propres représentations ou pas.

Projet soutenu par la ville d'Echirolles, le Conseil général de l'Isère, la région Rhône-Alpes, la Metro, la SDH,la CAF, l'ACCES, l'Imprimerie Notre Dame.